.
-

Les îles Gambier
Les îles Gambier ou de Mangareva forment un archipel situé à l'extrémité sud-ouest des Tuamotu (Polynésie française), composé de dix îlots à base volcanique sur laquelle se sont développés des madrépores; une ceinture de coraux l'enveloppant tout entier semble indiquer l'ancien pourtour d'un massif, maintenant en partie submergé. 

Les quatre îles principales, les seules habitées, sont Mangareva, Taravaï, Akamarti, Aukena; les montagnes les plus élevées se trouvent dans la première; ce sont les pics (de 400 m) de Monkoto et du mont Duff, volcans éteints, de même que les autres cônes épars dans l'enceinte de corail. Des passes permettent l'entrée aux navires Calant 5 m pour venir mouiller en sûreté dans le port de Rikitea (île de Mangareva).

La superficie totale des Gambier est de 3000 hectares environ. Les montagnes des quatre îlots principaux sont déboisées; néanmoins elles nourrissent un assez grand nombre de chèvres et de moutons à l'état sauvage. La principale ressource des habitants est la pêche de la nacre perlière et des perles de belle qualité, mais dont les bancs s'épuisent comme dans le reste des Tuamotu.

Les îles Gambier furent découvertes par Wilson en 1797, qui leur donna le nom de l'amiral anglais Gambier. Placées sous le protectorat de le France en 1844, les Gambier ont été annexées en 1880. Les premières études sur les îles Gambier sont dues au célèbre Charles Darwin, puis à plusieurs médecins de la marine française, Lesson (1846), Lacroix (1864), Cuzent (1872), Le Borgne (1872), Brassac (1875). 



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.