.
-

Les Îles Australes
Tubuaï et îles Bass
Les îles Australes sont composées de l'Archipel des Tubuaï (Toubouaï) et d'un petit groupe d'îles, les îles Bass. Cet ensemble fait partie de la Polynésie française, et comprend les îles Hull ou Maria, Rimatara, Rurutu (50 km² ; altitude 400, mouillage profond d'Avera), Tubuai (103 km²;  altitude 310 m, Raevavae (66 km², altitude 310 m) (ce sont les Tubuai proprement dites), et beaucoup plus loin, au Sud-Est, Rapa (ancien cratère, altitude 633 m, 43 km², vestiges d'une ancienne civilisation, forts en pierres sèches, bon mouillage d'Ahurei) et Bass (rochers abrupts inhabités). On peut signaler des récifs intermédiaires qui complètent la continuité de la chaîne, alignée du Nord-Est au Sud-Est, comme les autres alignements des îles polynésiennes. C'est le deuxième, qui commence au Nord-Ouest par les Samoa, se continue par les Palmerston, les îles de Cook. Superficie totale 287 km².

Les Tubuai sont des îles hautes et de formation volcanique, à l'exception de l'île Hull ou Maria. Le climat est doux et tempéré. Les saisons sont bien marquées, et avec les vents du Sud la température y est fraîche dans la saison d'hiver; la pluie y est fréquente. Aux Tubuai, les vents d'Est-Sud-Est sont les plus fréquents; ceux du Nord et du Nord-Ouest sont généralement des vents de beau temps, mais, avec la saute brusque au Sud, surviennent des grains furieux. Les tempêtes tournantes s'y font sentir en été (octobre à mai). A Rapa, c'est pendant l'été que les vents soufflent de Sud-Est, tandis que les brises de Sud-Ouest dominent en hiver, de mai en octobre.

La flore est pauvre dans ces îles. Les cocotiers ne portent pas fruit à Rapa. La première plante qui, dans ces archipels, s'empare des récifs, est le pourpier, puis des plantes rampantes, grasses ou velues, des fougères arborescentes, etc. 

La faune est la même que celle des îles de la Société, celle terrestre est pauvre, celle marine est fort riche. Tubuai nourrit sur ses hauteurs gazonnantes des chevaux, que des goélettes venaient autrefois prendre à destination de l'Océanie orientale. (GE).

Histoire des îles Australes. - Les premiers habitants des îles Tubuai ont la même origine que les Tahitiens et parlent le tahitien, ou, comme à Rapa, une langue semblable à celle de Rarotonga, une des îles Cook; d'où ils sont venus probablement. Ils ont suivi d'abord l'influence de Tahiti, puis la colonisation française. Lors de la suzeraineté de l'archipel de la Société, les deux îles de Sud-Ouest Rimatara et Rurutu, se rattachaient à Raiatea, les trois îles de l'Est à Tahiti. Aussi ces dernières furent-elles comprises dans le protectorat français d'abord, puis dans l'annexion de Tahiti. Les deux premières, qui avaient été omises, ne furent possédées officiellement que les 27 et 29 mars 1889 ; Rapa fut placée sous le protectorat le 17 février 1844 et annexée le 27 février 1882. L'histoire des îles Australes suivit ensuite celle des autres Etablissements français d'Océanie, devenus au lendemain de la Seconde guerre mondiale la Polynésie française.


[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.