.
-

Les Hohenstaufen

La famille des Hohenstaufen a donné au Moyen âge plusieurs de ses personnages les plus remarquables; sa rivalité avec les Welfs et sa lutte contre les papes et contre les villes italiennes sont le grand drame de l'histoire du XIIe et du XIIIe siècle. 
-
Blason des Hohenstaufen.
Le blason des Hohenstaufen.

La maison de Staufen ou Hohenstaufen remonte à Frédéric de Buren, chevalier du milieu du XIe siècle, originaire de Waschenbeuren ou Buren, près de Lorch, en Souabe. Son fils, Frédéric de Staufen, prit le nom du château construit par son père et par lui. Il s'attacha à l'empereur Henri IV, lequel récompensa sa fidélité en lui donnant la main de sa fille et le duché de Souabe (1079). Il conserva celui-ci malgré les efforts de Zoehringen. A sa mort (1105), son fils Frédéric Il le Borgne lui succéda ; le frère de celui-ci, Conrad, reçut de Henri V le duché de Franconie

Les Hohenstaufen s'enrichirent à la mort de Henri V parce qu'ils héritèrent de ses biens personnels. Ils étaient les héritiers désignés de la maison salique, mais la candidature de Frédéric à l'Empire fut écartée au profit de celle de Lothaire, duc de Saxe (1125), et les Welfs dont le chef était Henri le Superbe, duc de Bavière

Les deux frères tinrent en échec le nouvel empereur. Conrad se fit couronner roi d'Italie à Monza (1128); en 1135, une transaction intervint par laquelle il renonçait à cette couronne; à la mort de Lothaire, il fut élu empereur. Son frère Frédéric mourut en 1147. Conrad Ill (1138-1152) fonda solidement la fortune de sa maison et transmit l'Empire non à son fils mineur Frédéric IV de Rotenburg (mort en 1167), qui se contenta du duché de Souabe, mais au fils de son frère, le fameux Frédéric Ier Barberousse (1152-1190). 

Celui-ci eut pour successeurs ses fils Henri VI (1190-1197) et Philippe (1198-1208); puis vint le fils de Henri VI, Frédéric Il (1208-1230). Le fils de celui-ci, Conrad IV (1250-1254), fut le dernier empereur de la maison de Hohenstaufen; son frère Manfred, roi de Sicile, périt en 1266, et le fils de Conrad IV, le jeune Conradin, eut le même sort en 1268. 

Le dernier rejeton mâle de cette illustre famille, Enzio, mourut à Bologne en 1272 après vingt-deux ans de captivité; sa soeur Catherine, religieuse dans un couvent de Montargis, y mourut en 1279. La fille de Manfred, Constance, épousa le roi Pierre III d'Aragon et lui transmit ses droits sur le royaume de Sicile. (A.-M. B.).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.