.
-

Hippocrate, illustre médecin grec surnommé le père de la médecine, né à Cos, vers 460 av. J.-C., mort entre 375 et 351. Il appartenait à l'ordre des Asclépiades, ou prétendus descendants d'Asclépios, étudia à Athènes, pratiqua sa profession dans l'île de Cos, et passa la fin de sa vie en Thessalie. Avant ce grand homme, la médecine était un système de rites superstitieux pratiqué entièrement par les prêtres; il l'éleva à la hauteur d'une profession savante.

Hippocrate rapporta les maladies à deux causes principales : au climat et au régime; et il enseigna qu'il y avait quatre humeurs dans le corps humain : le sang, les phlegmes, la bile jaune, et la bile noire, et qu'une prépondérance excessive de l'une d'elles était une cause immédiate de maladie. Il pratiqua la saignée, employa les ventouses, eut recours à la cautérisation et à l'auscultation, et il fit usage de divers médicaments végétaux et minéraux, comprenant les purgatifs. Des 73 livres qui portent le nom d'Hippocrate, cinq ou six seulement peuvent lui être attribués avec une certaine probabilité. (A19).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.