.
-

Hastings

Hasting ou Hastings. - Aventurier du IXe siècle, né au Danemark ou en Normandie vers 810, vint à la tête des Vikings ravager les rives de la Loire en 845, saccagea Amboise mais fut repoussé par les habitants de Tours. Il fit ensuite une expédition en Italie, et s'empara en 861 de la ville de Luna, qu'il prenait, dit-on, pour Rome même, puis il fit de nouvelles descentes en France, pilla en 866 l'Anjou, le Poitou et la Touraine, et battit Robert le Fort à Brissarthe; mais il fut repoussé devant Rennes. Néanmoins il obtint de Charles le Chauve le comté de Chartres. Il aida Charles le Gros contre Rollon, puis alla, à ce qu'on croit mourir au Danemark vers 893.
Hastings (Warren). - Gouverneur des Indes, né en 1733 dans le comté d'Oxford, mort en 1818, d'une famille ancienne qui se prétendait issue du fameux pirate (ci-dessus). Nommé en 1772 gouverneur du Bengale, et en 1774 gouverneur général de toutes les possessions anglaises en Inde, il déploya une assez grande habileté, et usa de tous les moyens pour augmenter les possessions et les richesses de la Compagnie; mais en même temps, il exerça contre les Hindous toutes sortes de vexations et montra une rigueur, une perfidie et une avidité qui soulevèrent des plaintes universelles. 

Warren Hastings fut rappelé en 1785, et on informa contre lui dans le Parlement d'Angleterre; Fox, Sheridan et surtout Burke se portèrent ses accusateurs et dévoilèrent avec une admirable éloquence les crimes de ce tyran. Après 10 années de ébats, la Chambre des Lords, cédant à des considérations politiques, ou même, dit-on, gagnée en partie par les trésors de la Compagnie, prononça son acquittement (1795). 

Quoique coupable d'actes odieux, cet administrateur avait fait preuve de désintéressement et était resté pauvre : la Compagnie des Indes, dont il avait servi les intérêts, lui fit une pension jusqu'à la fin de ses jours. Hastings avait une connaissance profonde de la littérature orientale : on lui doit la découverte des livres sacrés des Hindous. Gleig a publié des Mémoires sur sa vie, Londres, 1841. On peut aussi consulter le W. Hastings de Macaulay (dans l'Edinburgh Review).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2008. - Reproduction interdite.