.
-

Hanapes (Nicolas de). - Prélat né à Hannappes (Ardennes) vers 1225, mort en mer le 18 mai 1291. Entré dans l'ordre des dominicains à Reims, il vint terminer ses études théologiques au couvent de Saint-Jacques, à Paris, et, bientôt appelé à Rome, fut nommé pénitencier du pape. En 1288, il devenait patriarche de Jérusalem. Le pape lui confia en même temps l'administration de l'église d'Acre (30 avril) et lui donna le titre de légat en Syrie, Jérusalem, Chypre et Arménie (17 août).

Nicolas de Hanapes trouva les affaires de la chrétienté dans un déplorable état. En 1289, la prise de Tripoli par Kelaoun menaça l'existence d'Acre. Nicolas IV envoya quelques galères et essaya d'organiser une nouvelle croisade. Mais lorsque le roi d'Angleterre Edouard et quelques princes se furent décidés à prendre la croix il était déjà trop tard et Acre avait succombé. Le patriarche de Jérusalem avait tenu jusqu'au dernier moment avec une incroyable énergie. Le siège, commencé en avril 1291 par le sultan Khalill el-Aschraf, dura un mois. Nicolas de Hanapes périt en s'embarquant sur une chaloupe surchargée de fugitifs et qui coula. 

On a de lui une imitation de Valère Maxime, sous le titre : Virtutum vitiorumque exempla. Ce livre, bientôt populaire, reçut le surnom de Bible des pauvres. Il fut imprimé pour la première fois sous le nom de saint Bonaventure : Biblia pauperum (Venise, 1477, in-8) et eut de nombreuses éditions. Il fut traduit en français par Tyron : le Promptuaire des exemples des vertus et des vices (Anvers, 1520, in-8), en anglais par Paynel : The Exsamples of vertue and vice (Londres, 1561, in-8). Deux autres ouvrages sont restés manuscrits : Praedicationes (à la bibliothèque Saint-Marc, de Florence) et Dicta Salutis (bibl. Pauline, de Leipzig).

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.