.
-

Gustave II ou Gustave-Adolphe, surnommé le Grand. - Roi de Suède, né en 1594, succéda à son père Charles IX, en 1611. Il se forma un conseil d'hommes de mérite, à la tête duquel il plaça 18 chancelier Oxenstiern. La Suède était alors en guerre avec trois puissances, le Danemark, la Russie et la Pologne : il conclut la paix avec les deux premières (1613 et 1617), et força la troisième, par deux victoires remportées, l'une en 1626, près de Wallhof en Semigalle, l'autre en 1628, à Stuhm, dans la Prusse occidentale, à lui céder toutes les places fortes de la Livonie et de la Prusse polonaise. Après avoir ainsi terminé cette guerre, Gustave fit alliance avec les princes protestants d'Allemagne contre l'empereur Ferdinand II, dont les généraux Tilly et Wallenstein avaient soumis l'Allemagne, jusqu'aux bords de la Baltique, et se mit à la tête du parti protestant (1630). Il traversa en vainqueur, au milieu de l'hiver le plus rigoureux, la Poméranie, la Marche de Brandebourg et la Saxe, et remporta une sanglante victoire à Leipzig sur Tilly (1631). L'année suivante, après avoir soumis les électorats de Trèves, de Mayence et du Rhin, après avoir forcé le passage du Lech contre Tilly, qui y fut blessé mortellement. Il engagea une grande bataille contre Wallenstein à Lutzen : la victoire fut gagnée, mais il périt dans l'action (1632). Au milieu de ses guerres, Gustave-Adolphe avait encouragé le commerce, l'industrie et les lettres, et avait fondé la première cour de justice (1614). Il reconstruisit Göteborg, où une statue lui a été érigée. Il eut pour successeur sa fille Christine. L'Histoire de Gustave Adolphe a été écrite en français par Mauvillon, 1764; en suédois par Fryxell, 1838; en allemand par Gfroerer, 1839.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.