.
-

Guinée
République de Guinée

11 00 N, 10 00 W
La Guinée est un Etat de l'Afrique de l'Ouest, riverain de l'Océan Atlantique, et frontalier de la Guinée-Bissau, du Sénégal, du Mali, de la Côte d'Ivoire, du Libéra et de la Sierra Leone. D'une superficie de 245.857 km², le pays possède une plaine cotière entaillée par des cours d'eau descendus du massif du Fouta-Djalon, dont le massif, recouvert de savanes, domine l'intérieur des terre. Les cours de deux fleuves importants coulant vers le nord, le Sénégal et le Niger, irriguent également le pays.

Plus de 10,2 millions de personnes vivent en Guinée. Les principales villes sont Camayenne (1,87 million d'habitants), Conakry , la capitale (1,77 million d'hab.), Nzérékoré (132 000), Kindia (117 000), Kankan (114 000). D'un point de vue administratif, la Guinée est divisée en 33 préfectures et une zone spéciale (Conakry). La côte est habitée par les Soussous; l'arrière-pays (le Foula-Djallon), par les Toucouleurs et les Peuls.

Les préfectures de la Guinée

Beyla
Boffa
Boke
Coyah
Dabola
Dalaba
Dinguiraye
Dubreka
Faranah
Forecariah
Fria
Gaoual
Gueckedou
Kankan
Kerouane
Kindia
Kissidougou
Koubia
Koundara, Kouroussa
Labe
Lelouma
Lola
Macenta
Mali
Mamou
Mandiana
Nzerekore
Pita
Siguiri
Telimele
Tougue
Yomou
L'histoire de la Guinée. - Devenue indépendante de la France en 1958, la Guinée a été soumise ensuite à un long régime autoritaire. Lansana Conté est arrivé au pouvoir en 1984 lorsque l'armée s'est emparée due gouvernement après la mort du premier président, Sékou Touré. Les premières élections ont dû attendre 1993. Le général Conté, jusque là chef du gouvernement militaire, a alors été élu président du gouvernement civil. Il a été réélu en 1998 et de nouveau en 2003, bien que tous les scrutins ont été entachées par des irrégularités.

L'histoire s'est répétée en décembre 2008, lorsque après la mort du président Conté. Le capitaine Moussa Dadis Camara, à la suite d'un coup d'Etat militaire, s'est emparé du pouvoir et a suspendu la constitution. Son refus de céder aux pressions nationales et internationales de démissionner a conduit à de fortes tensions politiques.

En septembre 2009,  la garde présidentielle a ouvert le feu sur un rassemblement de l'opposition, tuant plus de 150 personne. Début décembre 2009, Camara a été blessé dans une tentative d'assassinat et évacué au Maroc, puis au Burkina Faso. Un gouvernement de transition dirigé par le général Sékouba Konaté a alors organisé, en 2010, les premières élections démocratiques  libres et équitables depuis l'indépendance. Elles ont porté à la présidence Alpha Condé. 

Géographie physique de la Guinée.
Guinée comprend essentiellement deux régions : la plaine côtière, les plateaux du Fouta-Djalon. 

La plaine côtière se caractérise par des rivières  nombreuses; on a même comparé la zone littorale  à un vaste delta aux bras multiples, coupé de profonds estuaires et bordé, du côté de la mer, d'îles basses et sablonneuses. Derrière ces estuaires et la zone marécageuse qu'ils forment, le pays se relève, et les versants, les plateaux et les montagnes de l'intérieur apparaissent.

Dans la Guinée inférieure, le climat se divise en deux saisons bien tranchées par leur moyenne thermique et par les phénomènes météorologiques : l'une est la saison chaude et pluvieuse ; elle est connue sous le nom d'hivernage et commence aux derniers jours d'avril pour se prolonger vers fin novembre; l'autre est la saison sèche et froide. Pendant la saison chaude, la température moyenne est de 30°C à l'ombre; les chaleurs y sont humides et les pluies torrentielles. Pendant la saison sèche et froide, la température s'abaisse assez fréquemment jusqu'à 17°C.

Les plateaux du Fouta-Djalon, qui occupent tout l'intérieur, sont bien différents. Formée de terrasses de grès, montant jusqu'à un massif granitique assez accidenté, au relief varié, c'est une région à laquelle son altitude donne un climat plus tempéré et où, aux plantations tropicales, peuvent se substituer la culture et l'élevage (élevage du boeuf à bosse, réputé pour sa viande). 

Carte de la Guinée.
Carte de la Guinée. Source : The World Factbook.
(Cliquer sur l'image pour afficher une grande carte).

Economie de la Guinée.
Le pays peut compter sur quelques ressources naturelles : forêts de caoutchouc; caféiers qui croissent spontanément; palmier à huile, répandu sur toute la côte; on  trouve aussi le kola, la graine d'arachide, la sésame, etc., qui font l'objet d'un commerce suivi. Cependant la Guinée reste un pays pauvre, bien qu'il possède presque la moitié des réserves mondiales de bauxite, et des réserves importantes de minerai de fer importante, d'or et et de diamants. Elle peut également compter sur ses ressources hydroélectriques et agricoles. Cependant, la Guinée a jusqu'ici été incapable de tirer profit de tout ce potentiel à cause de  la corruption endémique, du délabrement des infrastructures et l'incertitude politique.

Depuis un coup d'Etat  de 2008, le G-8, le FMI et la Banque mondiale ont considérablement réduit leurs programmes d'aide au développement. En 2009, les politiques de la junte militaire au pouvoir ont gravement affaibli l'économie. L'inflation et la dette sont parvenues à des niveaux dangereusement élevés. Avec l'instauration d'un régime démocratique en 2010, le peut espérer un retour de l'aide internationale (notamment avec l'allégement de la dette) et de l'investissement, mais encore cela dépendra-t-il, estime-t-on, de la capacité du nouveau gouvernement à combattre la corruption, à réformer le système bancaire et à construire des infrastructures. 

Par ailleurs, les investisseurs internationaux ont exprimé un vif intérêt pour les vastes réserves de minerai de fer du pays, ce qui pourrait propulser la croissance. Le gouvernement a présenté un nouveau code minier en septembre 2011 qui comprend des dispositions visant à lutter contre la corruption, protéger l'environnement, et de réviser tous les contrats miniers existants.

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2012. - Reproduction interdite.