.
-

Galois

Evariste Galois est un mathématicien né à Paris le 26 octobre 1811, mort à Paris le 30 mai 1832. Encore élève du collège Louis-le-Grand, il faisait déjà paraître dans les Annales de Gergonne (1828, t. XIX) une intéressante Démonstration d'un théorème sur les fractions continues périodiques

Entré en 1830 à l'École normale, il écrivit, cette même année et la suivante, six mémoires sur la résolution algébrique des équations (Bulletin de Férussac ,1830, XIII), sur la théorie des nombres (ibid.), sur les conditions de résolubilité des équations par rameaux (Journal de Liouville, 1816, XI), etc. 
-

Evariste Galois.
Evariste Galois.

Evariste Galois fut malheureusement tué en duel à vingt ans et demi. Peu de temps auparavant il avait été enfermé deux fois à la prison de Sainte-Pélagie pour ses opinions républicaines. Il s'est révélé comme un des plus profonds génies mathématiques qui aient existé. Ses travaux ont été, avec ceux d'Abel et de Cauchy, le point de départ de la théorie des fonctions algébriques. (L. S.)

Théorème de Galois. - Pour qu'une équation irréductible de degré premier soit soluble par radicaux, il faut et il suffit que deux quelconques de ses racines soient telles que les autres s'en déduisent rationnellement.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.