.
-

Fourmont (Étienne). - Orientaliste, né en 1683 à Herblay (Val-d'Oise), mort en 1745 à Paris, possédait presque toutes les langues principales de l'Europe et de l'Asie. Il fut nommé en 1715 professeur d'arabe au Collège de France, et devint en même temps associé de l'Académie des inscriptions. Il est un des premiers Français qui aient fait une étude sérieuse du chinois : il fit connaître dès 1719 les 214 clefs ou caractères élémentaires de l'écriture chinoise, et donna en 1742 la Grammatica sinica, fruit de vingt ans de travail. Il avait entrepris un dictionnaire chinois et un grand nombre d'autres ouvrages qui n'ont pas paru. Il eut pour élèves de Guignes et Deshauterayes. Étienne Fourmont avait publié dès 1706 les Racines latines mises en vers français, à l'imitation des Racines grecques de Lancelot. 
Fourmont (Michel). - Frère du précédent, né en 1690, mort en 1746, enseigna le syriaque et l'éthiopien au Collège de France, fut admis à l'Académie des inscriptions en 1724, fut envoyé en Orient par Louis XV en 1728 et en rapporta plusieurs manuscrits grecs, ainsi que des inscriptions, dont l'authenticité est quelquefois douteuse.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.