.
-

Este

Este. - Nom d'une des grandes familles princières d'Italie. Elle eut, dès une époque très reculée, le titre de margrave. C'est celui qu'on donna, au début du XIe siècle, à Hugues d'Este qui; après la mort de l'empereur Henri II, s'efforça de faire passer au roi de France la couronne d'Italie. Son fils, Azzo II (mort en 1097), défendit la papauté contre Henri IV et assista à la scène de Canossa (1077). Il épousa Cunégonde, soeur de Welf III. Ses fils furent Welf IV et Foulques Ier, ancêtres des deux branches de la famille. Welf IV fonda la branche de Welf-Este. Il avait reçu le duché de Bavière après la déposition d'Otton de Nordheim (1070). Ses descendants allaient régner sur l'Angleterre.

Foulques (mort après 1135) fonda la branche italienne, éteinte en 1803. Les princes de la maison d'Este restèrent fidèles à leurs traditions de famille et furent à la tête du parti guelfe dans l'Italie septentrionale. Au XIIe et au XIIIe siècle, ils crurent en importance, acquirent Ferrare et la marche d'Ancône; plus tard, Modène et Reggio. 

Voici quels furent, à partir du XVe siècle, les principaux personnages de cette maison-
 

Nicolas III (mort à Milan le 26 décembre 1441). 

Lionel, son fils, mort le Ier octobre 1450, qui accrut le renom de la cour de Ferrare et prit part à la Renaissance

Borso, son frère, mort le 20 août 1471, qui reçut de l'empereur Frédéric III les titres de duc de Modène et Reggio, comte de Rovigo et Comacchio, du pape Paul II celui de duc de Ferrare.

Hercule (Ercole) Ier, mort le 25 janvier 1505, qui, avec l'aide de son ministre Boiardo, comte de Scandiano, développa la prospérité de son duché et réunit les plus célèbres humanistes a sa cour.

Alphonse Ier, son fils, mort le 31 octobre 1535, mari de Lucrèce Borgia et protecteur de l'Arioste. II entra dans la ligue de Cambrai (1509), et le pape Jules II le nomma gonfalonnier du Saint-siège; mais, bientôt, le pape voulant le contraindre à sortir de la ligue, Alphonse, qui avait battu les Vénitiens, se brouilla avec lui et fut excommunié et déclaré déchu de son duché; il perdit Modène. C'était un assez triste résultat pour un homme d'Etat aussi adulé. Léon X refusa de lui rendre Modène et Reggio et tenta de surprendre Ferrare par trahison. C'est Charles-Quint qui rendit à Alphonse ses anciennes possessions et les lui confirma (1527).

Hercule II, son fils, mort le 30 octobre 1559, marié à Renée de France, fille de Louis XII et d'Anne de Bretagne, fut l'allié fidèle de Charles-Quint et persécuta sa femme protestante. Son frère, le cardinal Hippolyte, conserva le renom de la maison; protecteur éclairé des lettres et des arts, il bâtit à Tivoli la superbe villa d'Este.

Alphonse Il, mort le 27 octobre 1597, fut plus épris de luxe et de pompe que de beaux-arts et de littérature; il fut le persécuteur du Tasse et s'épuisa en vains efforts pour obtenir la couronne de Pologne. Il mourut sans enfant et eut pour successeur son cousin César, fils d'un bâtard d'Alphonse Ier

César, mort en 1628, se vit confirmer par l'empereur les fiefs impériaux de Modène et de Reggio, mais le pape Clément VIII reprit les fiefs pontificaux, dont Ferrare

Après lui se succédèrent son fils, Alphonse III, qui se retira dans un couvent de capucins du Tyrol, François Ier (mort en 1658); Alphonse IV (mort en 1662); François Il (mort en 1694).

Rinaldo, mort le 26 octobre 1737, issu d'une branche cadette, hérita du duché de Modène et s'allia à la branche des Welfs par son mariage avec Charlotte-Félicité de Brunswick; il fut l'allié fidèle de l'Autriche comme ses prédécesseurs. 

François III, son fils, mort le 28 février 1780, passa du côté de l'Espagne et combattit Marie-Thérèse. A sa cour vécurent Muratori et Tiraboschi. 

Hercule-Rinaldo, son fils, né le 22 novembre 1727, mort en 1803, fut le dernier représentant mâle de la maison d'Este (italienne). Il acquit, par mariage, la principauté de Massa et le duché de Carrare, fut chassé par les Français en 1796 et dépouillé de Modène et Reggio par la paix de Campo-Formio (1797).

La fille du dernier duc de Modène, Hercule-Rinaldo, du nom de Marie-Béatrice-Ricciarda, épousa Ferdinand, mort le 24 décembre 1806, troisième fils de l'empereur François Ier; ainsi fut fondée la maison d'Autriche-Este qui dura jusqu'en 1875. On lui attribua, à titre de compensation, lors de la paix de Lunéville, le Brisgau et l'Ortenau, mais pour l'en dépouiller dès 1805.

François IV, né en 1779, mort le 21 janvier 1846, fils des précédents, recouvra en 1814 le duché de Modène et, en 1829, à la mort de sa mère, la principauté de Massa et le duché de Carrare. 

François V, son fils, mort le 20 octobre 1875, perdit tout en 1859 et fut le dernier représentant de la maison d'Autriche-Este.

Le nom d'Este a aussi été pris par les descendants de l'union morganatique du duc Auguste-Frédéric de Sussex (sixième fils de Georges III d'Angleterre) et d'Augusta Murray (fille du comte Dunmore). Ce mariage clandestin, célébré le 4 avril 1793 à Rome, le 5 décembre 1793 à Londres, fut cassé par la juridiction ecclésiastique en juillet 1794. Les enfants reçurent le nom d'Este, qui était le nom de famille de la maison de Hanovre; c'étaient Auguste-Frédéric, né le 13 juillet 1794, et Augusta-Emma, née le 11 août 1801. Le fils revendiqua les droits de fils légitime et de prince de la maison régnante de Grande-Bretagne et de Hanovre. La question était intéressante, car il n'y aurait eu alors, le séparant de la couronne de Grande-Bretagne, que Victoria, fille du duc de Kent, et le roi de Hanovre. La question fut tranchée contre lui à la mort du duc de Sussex (1843). II mourut sans enfant le 28 décembre 1848. Sa soeur, qui épousa en 1845 Thomas Wilde (lord Truro), mourut également sans enfants le 21 mai 1866.
Este (Baldassare d'), ou Estense, peintre et médailleur italien du XVe siècle.
Este (Charles), évêque anglican, né à Whitehall en 1696, mort à Waterfordd le 29 novembre 1745. Il fit ses études à Westminster et les acheva à Oxford, prit les ordres et accompagna, en qualité de chapelain, l'évêque Boulter en Irlande (1724). Après avoir occupé différentes cures et bénéfices, il devint évêque de Kilkenny en 1736, grâce à la protection de Newcastle et fut pourvu du siège de Waterford en octobre 1740. Il a publié quelques pièces latines dans la collection intitulée Carmina quadragesimalia (Oxford,1723). (R. S.).
Este (Antonio d'). - Sculpteur italien, né à Venise en 1754, mort à Rome en 1837. Il fut président de l'Académie de Saint-Luc, à Rome, et directeur du musée du Vatican. On a de cet artiste des bas-reliefs dans les églises de Saint-Jean et de Saint-Marc. Il écrivit aussi sur l'art et fut le biographe de Canova.
Este (Alexandre d'), sculpteur italien, né en 1787, mort à Rome en 1826. Cet artiste fut un des meilleurs élèves de Canova, pour lequel il travailla souvent, nais ses propres oeuvres lui ont fait une réputation méritée. Este fut membre de l'Académie de Saint-Luc à Rome.
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.