.
-

L'Ebre
L'Ebre, l'lberus des Anciens, Ebro en espagnol, est un fleuve d'Espagne, le plus important, dans ce pays, du versant méditerranéen. Son bassin, fermé au Nord par les Pyrénées et les monts Cantabriques, au Sud par la chaîne ibérique (Peña Prieta, la Lora, sierra de la Demanda, Peña de Urbion, sierra del Moncayo, sierra de Cucalon, sierra de Gudar) a la forme d'un triangle dont le sommet est à peu de distance de l'océan Atlantique et dont la base est formée par le littoral méditerranéen de la Catalogne; il comprend une partie des provinces de Santander et de Burgos, celles d'Alava et de Navarre presque entières, toute celle de Logroño, celles de Soria et de Guadalajara en partie, celles de Saragosse et de Huesca en entier, presque toute celle de Lerida, une fraction de celle de Barcelone et enfin la plus grande partie de celles de Teruel et de Tarragone, c.-à-d. la Navarre et l'Aragon, et une portion de la Catalogne; il a une superficie de 99,000 km². 

Le fleuve occupe presque le milieu de ce bassin et coule du Nord-Ouest au Sud-Est en décrivant de nombreux méandres. L'Ebre a ses sources ou manantiales à l'endroit nommé Fontibre, à 50 km à peine de l'océan Atlantique, à une altitude de 847 m, au pied de la Peña de Labra; l'ensemble des sources qui le constituent fournit des eaux abondantes et forme de suite une rivière; grossi du tribut du Hijar, il passe à la ville de Reinosa et semble vouloir se diriger au Nord, c.-à-d. vers l'océan Atlantique. A un point de son cours, il suffirait pour le dévier vers cette mer, en le jetant dans le bassin du petit fleuve côtier du Besaya, d'une tranchée de 2 km de longueur sur 48 m de profondeur.

Il se dirige ensuite vers le Sud puis vers le Sud-Est par une pente rapide, n'est plus à Miranda de Ebro qu'à une altitude de 440 m, perce par un défilé (Conchas de Ebro) les monts Obarenes, arrose la région de la Rioja, et, grossi de nombreux ruisseaux, baigne Logroño. En ce point, le fleuve n'est plus guéable, sauf l'été.

Au-dessous de Calahorra, il reçoit des tributaires considérables, comme l'Ega et l'Arga grossi de l'Aragon, qui doublent le volume de ses eaux et comme dit le proverbe espagnol :

Arga, Ega y Aragon
Hacen al Ebro varon.
Il entre ensuite dans le bassin de Tudela et est bientôt presque épuisé par les saignées qu'on lui fait pour l'irrigation des terres et la navigation : le canal Impérial sur la rive droite, le canal de Tauste sur la rive gauche. Sa vallée, avec les villes de Tudela et de Tauste, forme comme une riche oasis au milieu des déserts et des steppes de l'Aragon. Le fleuve passe ensuite sous les murs de Saragosse, à Caspe, où il se recourbe vers le Nord jusqu'à Mequinenza, où un barrage, juste avant le confluent avec le Sègre, crée une vaste retenue d'eau (Embalse de Mequinenza), puis se tourne vers l'Est, puis vers le Sud en passant à travers des gorges difficiles. 

A Tortosa commence son delta, triangle de terres basses d'alluvion semées de marécages, qui s'avance de plus de 29 km en avant de la ligne normale et primitive du rivage et qui n'a pas moins de 4000 km². de superficie. L'Ebre débouche dans la mer par deux bras d'un accès difficile; pour faciliter la navigation, on a creusé le canal Nuevo, qui va de Tortosa à San Carlos de La Rapita, canal de 14 km de longueur et dont le débouché à la mer est le petit port des Alfaques, accessible seulement aux navires d'un très faible tirant d'eau. 

Le cours de l'Ebre est de 712 km, de longueur avec les détours, de 497 à vol d'oiseau entre la source et l'embouchure. Le fleuve porterait à la Méditerranée, sans les canaux qui l'épuisent, une masse d'eau très forte; même appauvri, il donne encore 100 mètres cubes en moyenne par seconde et, dans les grandes crues, plus de 5000. 

Les principaux affluents sont :

1° sur la rive gauche, le Hijar et le Nela, gaves pyrénéens; l'Ega et l'Arga avec l'Aragon, qui lui amènent les eaux de la Navarre; l'Arba, qui vient aboutir près de Tauste; le Gallego, descendu des Pyrénées centrales; le Cinca, grossi de l'Ara, de l'Esera et de l'Alcanadre; le Sègre, avec son énorme réseau d'affluents, rassemblant les eaux de tout le pays, de Gavarnie au col de la Perche;

2° sur la rive droite, le Najerilla, l'Iregua, l'Albama, le Jalon, grossi du
Jiloca et de nombreux torrents, le Huerva, le Martin, le Guadalope. On compte cent cinquante rivières tributaires de l'Ebre. (GE)



[La Terre][Cartotheque][Etats et territoires][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009 - 2014. - Reproduction interdite.