.
-

Démétrius de Phalère

Démétrius de Phalère. - Orateur athénien. Son père s'appelait Phanostratos. Son frère Himéraeos avait été un des accusateurs de Démosthène dans l'affaire d'Harpale; c'est pour lui probablement que Dinarque composa son Discours contre Démosthène. Démétrius fut un des hommes les plus instruits de son temps. Il nous apparaît à la fois comme un homme d'Etat, comme un professeur et comme un écrivain. 

Il avait été l'élève de Théophraste. Sa carrière politique ne commence guère qu'au procès d'Harpale. On ignore la date exacte de sa naissance. Sans doute, il était né vers le milieu du IVe siècle. Pendant plus de dix ans, de 318 à 307 av. J.-C., il gouverna Athènes pour le compte de Cassandre et y développa une grande prospérité matérielle. Aussi les Athéniens ne lui dressèrent-ils pas moins de trois cent soixante statues, qui furent toutes renversées après sa chute. 

Bien qu'ennemi du luxe, contre lequel il fit plusieurs lois, il déployait lui-même, dans ses appartements et dans sa tenue, un luxe inouï et donnait le spectacle de moeurs corrompues qui contrastaient vivement avec l'austérité à laquelle il prétendait ramener le peuple d'Athènes. Chassé par Démétrius Poliorcète, il se réfugia en Egypte auprès de Ptolémée Soter et contribua à fonder, sous la direction de ce prince, la bibliothèque d'Alexandrie. L'avènement de Ptolémée Philadelphe (283) lui fut peu favorable; exilé dans une province éloignée de l'Egypte, il ne tarda pas à y mourir. 

Démétrius de Phalère avait beaucoup écrit sur toute sorte de sujets, sur l'histoire, les poètes, les philosophes, etc. L'Antiquité connaissait de lui un traité de rhétorique, une apologie de Socrate et plusieurs discours. De tout cela, rien ne subsiste, à part quelques fragments. Cicéron fait de lui, comme orateur, les plus grands éloges. Il avait une éloquence douce, de parade plutôt que d'action, mais qui ne manquait pas d'éclat. C'était un styliste, qui s'efforçait d'imiter l'atticisme des anciens orateurs en lui donnant une couleur nouvelle, appropriée aux circonstances et au peu de liberté qu'avait conservée la parole publique. (P. Girard).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006. - Reproduction interdite.