.
-

Delisle de Sales

Jean-Claude Izouard, et non Isoard, dit  Delisle de Sales est un fécond écrivain français, né à Lyon le 29 avril 1741, mort à Paris le 22 septembre 1816. Il abandonna de bonne heure la congrégation de l'Oratoire dans laquelle il était entré, pour suivre la fortune du parti encyclopédique. La Philosophie de la Nature (1769, 3 vol. in-12; 1774, 6 vol. in-12; 1777, 6 vol. in-8), vaste et déclamatoire compilation qu'il publia sous le pseudonyme d'Opheliot de la Pause, serait oubliée aujourd'hui si  l'auteur n'avait été décrété de prise de corps par le Châtelet et acquitté après un emprisonnement qui ne fut qu'un long triomphe; quoique pauvre, il fit distribuer aux autres  prisonniers le montant d'une souscription ouverte en sa faveur. 

Il continua de produire ayant, pendant et après la Révolution, sans qu'aucun de ces nouveaux écrits ramenât sur lui d'une façon durable l'attention publique. Lors de la création de l'Institut par la Convention, Delisle de Sales fit partie de la deuxième classe (équivalant à Académie des inscriptions) et fut maintenu au même titre dans la réorganisation de 1803. 

Parmi les soixante-quatorze ouvrages dont il reconnaissait la paternité, nous nous contenterons ici de citer les moins oubliés d'entre eux : la Bardinade ou les, Noces de la stupidité (1765, in-8), poème satirique dont un chant (le 10e) lui appartenait au même titre sans bdoute que les neuf autres désavoués par lui Lettres de Brutus sur les chars anciens et modernes (1774, ip-8); Histoire philosophique du mondé primitif (1779, 3 vol. in-12); Histoire des hommes (1781 et suivi, 52 vol. in-12 et 3: atlas in-4), en société avec Meyer et L-S. Mercier; Ma République : auteur Platon, éditeur J. de Sales (1791, 12 vol. in-42); Philosophie du bonheur (1796, 2 vol. in-8); A l'Institut national, sur la destitution des citoyens Carnot, Barthélemy, Pastoret, Sicard et Fontanes (25 ventôse an VIII), protestation honorable contre les décrets de proscription du 18 fructidor; Mémoire en faveur de Dieu (1802, in-8), dont le titre bizarre est demeuré célèbre; Vie littéraire de Forbonnais (1801, in-8); Mémoire de Candide sur la liberté de la presse, la paix générale, etc. (1802, in-8); Malesherbes ou Mémoires sur la vie publique et privée de ce grand homme (1803, in-8); Louis XV et Louis XVI (1803, in-12), quatrième volume de la suite des Elements de l'histoire de France, de Millot, qui fut saisi et détruit; Histoire de la Révolution de France, de Bertrand de Molleville (t. XI-XIV), désavoués par l'auteur à qui le titre les attribuait : Essai sur le journalisme depuis 1735 jusqu'en 1800 (1811, in-8) suivi de la Défense de cet ouvrage (1813, in-8), etc. 

Delisle de Sales avait rassemblé une bibliothèque considérable, particulièrement riche pour la période révolutionnaire, et dont il a publié une Analyse (1810, in-8), à laquelle il faut joindre un Supplément essentiel (s. d., in-8). Elle fut dispersée aux enchères en 1848, et le résultat matériel fut loin d'atteindre le chiffre élevé auquel son propriétaire avait primitivement porté ses prétentions. (Maurice Tourneux).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007 - 2017. - Reproduction interdite.