.
-

Dandelin

Germinal-Pierre Dandelin est un ingénieur, né au Bourget en 1794, mort à Bruxelles en 1847. Il faisait ses études à l'Ecole polytechnique lorsque Paris fut investi par les alliés; il se distingua à la barrière de Clichy et fut blessé en la défendant. La croix de la Légion d'honneur vint récompenser sa conduite. En 1819, il entra dans le corps du génie militaire des Pays-Bas, puis il devint, en 1825, professeur de mécanique à l'université de Liège. Après la révolution de 1830, il rentra dans l'armée et reçut le grade de colonel du génie. Il avait été appelé à l'académie royale de Bruxelles dès 1822. 

Ses principaux travaux sont : Mémoire sur quelques propriétés remarquables de la focale parabolique (Bruxelles, 1822, in-4); Mémoire sur l'hyperboloïde de révolution et sur les hexagones de Pascal et de Brianchon (Bruxelles, 1824, in-4); Mémoire sur l'emploi des projections stéréométriques en géométrie (Bruxelles, 1825, in-4); Leçons sur la mécanique (Bruxelles, 1827, in-4). (E. H.).

Théorème de Dandelin. - On donne quelquefois le nom de théorème de Dandelin, à un théorème très ancien, en vertu duquel les sections d'un cône droit, à base circulaire, par un plan qui ne passe pas par le sommet, sont des ellipses, des paraboles ou des hyperboles. 

En réalité, le théorème de Dandelin apprend que les foyers de la section sont les points de contact avec les sphères inscrites au cône, et surtout que les directrices de ces sections sont, dans les plans de contact des sphères inscrites en question, avec le cône.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2016. - Reproduction interdite.