.
-

Crésus

Crésus ou Croesus, roi de Lydie de 563 à 548, le dernier prince de la dynastie des Mermnades et le dernier roi de Lydie. Fils d'Alyatte II, il fut d'abord gouverneur de Lydie, pendant une douzaine d'années, puis succéda à son père. Il fut un roi puissant, étendit beaucoup sa domination; à l'Ouest, il soumit les Grecs d'Ionie, et conclut une alliance avec ceux des îles, qu'il ne pouvait atteindre n'ayant pas de flotte; à l'Est, il recula sa frontière jusqu'à l'Halys.

Hérodote nous a transmis au sujet de ce roi, dont la splendeur et la destinée tragique frappèrent fort l'imagination hellénique, des récits légendaires d'un réel intérêt. Les trésors amoncelés par Crésus dans sa capitale sont demeurés proverbiaux; ses rapports avec l'oracle de Delphes sont certains; il n'en est pas de même du récit de la visite que Solon aurait faite au roi de Lydie; on conte que Crésus se croyant le plus heureux des humains, le sage émit une opinion contraire, déclarant que nul ne pouvait être dit heureux avant sa mort. Bientôt la mort du fils de Crésus, Atys, vint confirmer ce jugement. 

Puis le roi de Lydie fut mis aux prises avec Cyrus après la ruine de son beau-frère Astyage. Il consulta l'oracle de Delphes qui lui répondit qu'en passant l'Halys il détruirait un grand royaume. Il le franchit donc et livra bataille aux Perses près de Pteria (549); l'issue fut indécise. Crésus rentra chez lui et licencia son armée. Il fut surpris après la campagne, pendant l'hiver, par une brusque offensive de Cyrus qui parut devant sa capitale; la cavalerie lydienne fut battue et quatorze jours après Sardes prise d'assaut. Crésus prisonnier fut bien traité par le vainqueur (grâce à la protection d'Apollon, affirmèrent les Grecs). Il figura ensuite à la cour de Cyrus et de Cambyse dont il fut un conseiller apprécié. Sa fin est ignorée.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.