.
-

La découverte du monde > Le ciel > Les constellations
Mythologie et histoire des constellations
La constellation de la Couronne Australe
La constellation de la Couronne Australe (Corona Australis), ainsi qualifiée pour la distinguer de la Couronne Boréale qui est placée au Nord du Serpent d'Ophiuchus, est jetée près des pieds de devant du cheval du Sagittaire. C'est un petit cercle, d'étoiles (Aratus), qui ressemble assez à une couronne, qu'on dit être celle du Sagittaire, qui, en jouant, l'a jetée à ses pieds (Hyginus). 

Les noms de la Couronne australe.
Les anciens auteurs  la nomment aussi la Couronne du Centaure, parce que le Sagittaire est lui-même un centaure; on la compose de sept étoiles. D'autres l'appellent le Petit Ciel, Caelutum (Martianus Capella), Ouraniscos, et le Caducée, Cêruceion (Proclus), Notios Stephanos, ou Corona Australis. Théon lui donne le nom de Prométhée et de roue d'Ixion, autrement dit de l'Ingeniculus (Hercule); car il porte les noms de Prométhée et d'Ixion (Hyginus). Peut-être alors cette dénomination de Couronne d'Ixion conviendrait-elle mieux à la Couronne Boréale. Quoi qu'il en soit, elle a au moins l'avantage de la position, qui la place dans  l'hémisphère austral, ou l'on supposait qu'étaient les Enfers.

Les astronomes arabes nomment généralement cette constellation Alaclil al-Genubi (Al-Ferghani). D'autres la nomment Al-Kubba, la Tortue ou le Tabernacle, à cause de sa forme circulaire. D'autres placent derrière, dans la vingt-sixième et la vingt-septième du Sagittaire, que quelques-uns nomment Al-Saradein, le nid de l'Autruche, parce que ces étoiles sont au Sud des deux Autruches, de celle qui va à l'eau et de celle qui en revient. C'est dans l'intervalle, qui les sépare, que l'on met les étoiles appelées Al-Saradein, ou Al-Sadadein. De ces Autruches,  l'une se nomme Al-Naâm al-Sadir, et l'autre Al-Naâm al-Warid. Ulugh Beg les nomme Al-Naaîm, Pecora , parce que, dans certaines tables , on leur donne un berger; car on y lit le Berger et la Tortue, sur laquelle repose le Berger. 

Les astronomes hébreux la nomment Athora

Parmi les Modernes (Riccioli, Blaeüw  et Bayer, notamment), voici les principaux noms, qu'on lui donne : Corona Meridionalis, Austrina, Notia,Sertum Australe, Corona, Spira Australis, Corona Sagittarii, Orbiculus Capitis, Corona altera, seconda, Capitis Gestamen, Merces Praeconii, seu praedicationis nomine data. (Ch. Dupuis).

.


[Histoire culturelle][Biographies][Constellations]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.