.
-

Comores
Union des Comores

12 10 S, 44 15 E
Les Comores sont un groupe d'îles situées  dans l'Océan Indien, au Nord du canal de Mozambique, sur une ligne Nord-Ouest-Sud-Est, entre la côte d'Afrique et la pointe nord de Madagascar

Les quatre îles principales de l'archipel des Comores sont Mayotte, Anjouan, Hinzouan, ou lohanna, Mohil, Moheli ou Mohilla (la plus petite) et Angazidjia, aussi appelée la Grande Comore. A l'exception de Mayotte, aujourd'hui Territoire d'Outre-Mer de la France, les autres forment un État Indépendant depuis 1975.
-

Carte des Comores.
Cartes des îles de l'Union des Comores. (Cliquer sur l'image pour afficher une carte plus détaillée).

Anjouan, la seconde en importance (40 km sur 30), a été longtemps la plus fréquentée par les navires européens qui faisaient route vers l'Inde; sa capitale, (Anjouan), sur la côte Est était traditionnellement la résidence du sultan. La Grande Comore (66 km sur 24), la plus occidentale des Comores, est d'un accès difficile : aussi a-t-elle été toujours moins fréquentée qu'Anjouan et Mayotte. Plusieurs chefs s'y sont longtemps disputé la possession de l'île.

Les Comores sont d'origine volcanique et se rattachent par tous les caractères physiques à la région africaine.

La Grande Comore (Ngazidja) (66 km sur 24; 1102 km²), la plus occidentale des Comores, est d'un accès difficile : aussi a-t-elle été toujours moins fréquentée que Mayotte et Anjouan. Au centre est un volcan actif (2360 m), le Kartala. L'eau douce fait défaut; les citernes seules fournissent aux divers besoins. La population est répartie en trois centres : Moroni, au ajourd'hui capitale de l'État, Islanda et Mouchamouli. 

Anjouan (Njouana, Nzwani ou Johanna), la seconde en importance (40 kilomètres sur 30; 373 km²), a été longtemps la plus fréquentée par les navires européens, et particulièrement Britanniques, qui faisaient route vers l'Inde; fertiles plaines, montagnes boisées, dont le point culminant atteint 1500 m. Deux villes principales Domoni (Pomoni) et Moutsamoudou, qui était autrefois la résidence des sultans; on y trouve les restes des remparts et des deux forts qui défendaient la ville.

Mohéli (Mohilla, Mohil ou Mwali),  la plus petite, a 291 km². Les Hovas y fondèrent une colonie en 1828. La ville principale est Fomboni (Foumboni). 

-
Carte des Comores.
Carte de l'archipel des Comores.
Source : The World Factbook.

Les Comores sont l'un des pays les plus pauvres du monde. Les trois îles principales qui les composent ont entre elles des moyens de communication inadéquats. La population y est jeune et en forte croissance, tandis que les ressources naturelles sont très limitées. Le faible niveau d'éducation et de qualification de la population active contribue à réduire l'activité économique à une simple production de subsistance et à dépendre fortement des subventions et des aides techniques étrangères  Les reversements effectués par les 150000 Comoriens expatriés contribuent quelque peu à améliorer la situation. Mais à l'intérieur le taux de chômage est très élevé.

Le secteur primaire (agriculture, pêche, chasse et  exploitation forestière) représente 40% du PIB, emploie 80% de la population active, et fournit l'essentiel des produits exportés. Les Comores ne sont pas auto-suffisantes au point de vue alimentaire. Les importations se résument presque complètement au riz, base de l'alimentation. 

Aux prises avec des dissensions politiques sans fin, le gouvernement s'est montré jusqu'ici impuissant à relever les grands défis qui se posent aux Comores : élever le niveau d'éducation et de compétences techniques de la population, améliorer les services de santé, diversifier les exportations, promouvoir le tourisme et freiner la croissance démographique. 

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2007. - Reproduction interdite.