.
-

Les Saxons

Les Saxons (Saxones) sont un peuple germanique, dont le nom provient, suivant quelques-uns, de l'arme propre à ce peuple, qui n'était pas celle des autres Germains, la framée, mais un grand glaive recourbé, appelé seax ou sax

Les Saxons, cités pour la première fois par Ptolémée comme habitant le Sud de la presqu'île Cimbrique vers l'an 145 de notre ère, s'allièrent, vers la fin du IIIe siècle, aux Chérusques et aux Chauques. Plus tard, Eutrope les montre unis aux Francs et redoutables aux provinces romaines, par leurs entreprises sur mer. Carausius, Belge qui usurpa la pourpre en 287, encouragea leurs déprédations sur les côtes de tous les pays qui répudiaient son autorité. Magnence, qui avait mis la main sur l'Italie et la Gaule, et assassiné l'empereur Constance, fit avec eux une alliance en 350. Ils envahirent, encore avec les Francs, le territoire romain, sous Julien et sous Valentinien, qui les battit en 573. Plus tard encore,  d'autres tribus se joignirent à eux, et ils formèrent à la fin une ligne puissante, désormais rivale de celle des Francs. 

Au Ve siècle et au VIe siècles, ils établirent dans la Grande-Bretagne, où ils imposèrent la domination anglo-saxonne (L'Angleterre pendant le Haut-Moyen âge), qui s'y maintint jusqu'à la conquête de Guillaume le Conquérant en 1066, et ils s'établirent aussi sur les côtes de l'Armorique et de la Normandie d'aujourd'hui. Les Saxons demeurés en Germanie combattirent les Thuringiens, attaquèrent le Haut-Rhin, et étendirent et occupèrent le pays baigné par l'Oder, l'Elbe, le Weser, l'Ems et la Lippe jusqu'au Rhin. Ceux qui passèrent le Weser vers l'Ouest furent appelés Westphales, ceux d'entre l'Elbe et l'Oder à l'Est, Ostphates, et ceux qui restèrent au centre (Ditmarsiens, Holsatiens) Angrivariens.

Clotaire ler, roi des Francs, les défit sur le Weser en 553, et leur imposa un tribut, dont ils s'affranchirent pendant la décadence de la monarchie mérovingienne, mais auquel Pepin le Bref les soumit de nouveau au VIIIe siècle

Fatigué de leurs continuelles attaques, Charlemagne résolut de les soumettre : il commença contre eux, en 772, une guerre de 32 ans, où ils déployèrent un infatigable courage. Witikind, leur héroïque chef, voyant enfin que la résistance était inutile, se soumit  en 785. Charlemagne dicta la paix aux Saxons, forcés de reconnaître sa suzeraineté en 804, et leur donna des lois, dont le code, Lex Saxonum, contient une partie, sans exiger d'eux d'autre impôt que la dîme qu'ils durent payer au clergé. Il fonda parmi eux des écoles, et institua des évêchés à Osnabruck, Werden, Brême, Paderborn, Minden, Halberstadt, Munster et Hildesheim.

Au milieu du IXe siècle se forma le duché de Saxe, auquel la Thuringe fut annexée. Henri l'Oiseleur, duc de Saxe, devint roi d'Allemagne en 919, et son fils, Othon Ier, donna le duché à Hermann Billung, dont la maison y régna pendant un siècle et demi. C'est surtout sous son influence nue furent fondés les margraviats de Meissen, de la Saxe orientale, et autres, avec des territoires enlevés aux Slaves et aux Danois. Lothaire, de la famille de Supplinburg, étant, devenu empereur en 1125, donna la Saxe à Henri le Superbe, de Bavière, sous le fils duquel Henri le Lion, le duché fut aboli.

.


[Histoire politique][Biographies][Cartothèque]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.