.
-

Chili
Republica de Chile

30 00 S, 71 00 W
Le Chili est un État de l'Amérique méridionale, situé entre 66° 59'-75° 39' longitude Ouest et 17° 36' - 56° 59° de latitude Sud s'étend le long des côtes de l'Océan Pacifique sur une longueur de 2000 kilomètres environ avec une largeur de 220, et a pour bornes au Nord le Pérou, au Nord-Est la Bolivie, à l'Est l'Argentine; Capitale, Santiago. 

Le sol s'élève graduellement depuis la côte jusqu'aux Andes, qui séparent le Chili de l'intérieur de l'Amérique méridionale. Ces montagnes renferment un grand nombre de volcans toujours en éruption. Elles recèlent les mines les plus riches d'or, d'argent, de fer, de cuivre, d'étain. Les principales rivières sont le Guasco, le Maypo, le Maule, la Quillota, la Valdivia. 

Le climat du Chili est très varié; la chaleur y est extrême au Nord (désert d'Atacama, réputé le plus sec au monde), mais elle est tempérée par les brises de la mer à mesure que l'on s'éloigne vers le Sud ou les pluies deviennent abondantes; la terre est d'une très grande fertilité; d'immenses forêts de cèdres rouges, de cocotiers, de lauriers, de pins du Chili, couvrent les flancs des Andes; toutes les plantes tropicales et les productions végétales de l'Europe y croissent avec rapidité.

La vigogne et le guanaco sont les quadrupèdes particuliers au Chili et aux régions environnantes. On y trouve aussi une grande quantité de perroquets, d'oiseaux-mouches, des nandous, des condors, et des myriades d'insectes et de reptiles; le guano s'y trouve en abondance.
-

Carte du Chili.
Carte du Chili. Source : The World Factbook
(Cliquer sur l'image pour afficher une carte détaillée).


Christian Du Brulle, Le dernier roi de l'Atacama, Mols, 2010.
2874021229
Planté dans le désert le plus aride de la planète, aux portes de l'empire inca, collé à la frontière bolivienne dont il est séparé par une chaîne volcanique en activité et un passé historique tendu, le village chilien de Son Pedro n'a rien d'un paradis. Du moins jusqu'à l'arrivée du Belge Gustave le Paige. Le missionnaire jésuite pose ses malles dans la maison paroissiale de San Pedro le 26 mars 1955. Un mois plus tard, il " gratte " déjà le sol de la région. L'archéologie chilienne prenait son envol. Et avec elle, la découverte d'une civilisation oubliée : la culture atacamène. L'oeuvre du Père le Paige est assurément scientifique et culturelle. Les trésors archéologiques inlassablement exhumés tout au long des 27 années passées à Son Pedro - 360.000 pièces au bas mot - sont aujourd'hui conservés dans un musée qui porte son nom. Chaque année, il attire des milliers de curieux. L'empreinte laissée par le jésuite belge dans l'Atacama est aussi sociale. Ses découvertes ont systématiquement été l'occasion de réclamer aux autorités de nouveaux moyens pour améliorer la vie des populations locales, faciliter leur quotidien et leur rendre une identité, une Culture. Trente ans après son décès, le "Padre Gustavo" originaire de Liège, est devenu une figure emblématique du Chili. Entre vie pastorale et curiosité scientifique, entre intrigues socioanthropologiques et accointances politiques, sur fond d'ondinisme extrême, ce livre retrace l'itinéraire d'un homme qui en vouant sa vie à Dieu a surtout fait progresser la cause de l'Homme dans un des endroits les plus inhospitaliers de la planète. Au point de devenir, indiscutablement, "le dernier roi de l'Atacama". (couv.).

Francisco Coloane, Tierra del fuego ; Cap Horn ; Le golfe des peines, Ed. Phébus, 2009.
2752904002
Voici pour la première fois réunis les trois recueils mythiques du Chilien Francisco Coloane : Tierra del Fuego (Phébus, 1994), Cap Horn (Phébus, 1994) et Le Golfe des peines (Phébus, 1997). Quarante et une nouvelles où l'extrême sud du Chili, si cher à l'écrivain, se déploie dans la rumeur glacée des vents et de la mer. Le monde austral est le théâtre grandiose où se croisent matelots, contrebandiers, chasseurs de phoques, chercheurs d'or et Indiens dépossédés. Des vies soulevées par la violence du Grand Sud où les songes, s'ils ne demeurent, se noient dans l'alcool et le sang. Ces âmes solitaires et démunies hantent les histoires de Coloane dans une quête insoluble qui n'a d'autre issue que la folie. Mais qu'on ne s'y trompe pas, le véritable héros de ces récits est le Grand Sud lui-même. Ce bout du bout du monde, paysage désolé où l'imaginaire sud-américain trouve son terreau fertile. Les nouvelles de Coloane, dans une langue dépouillée comme la terre qu'il décrit, et aussi sensuelle que les éléments qui se déchaînent, demeurent des classiques. (couv.).

.


Etats et territoires
[La Terre][Cartotheque][Tableaux de bord][Histoire politique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.