.
-

Charles II. -  Roi d'Angleterre,  fils de Charles Ier, né en 1630, mort en 1685, était réfugié en Hollande quand son père fut mis à mort (1649). Il prit aussitôt le titre de roi, vint en Écosse où il trouva des partisans et se fit couronner à Scone (1651); mais ayant été battu à Dunbar et à Worcester, il fut obligé de se retirer sur le continent. Il ne put monter sur le trône qu'en 1660, deux ans après la mort du Protecteur (Cromwell); il le dut surtout au dévouement du général Monk. Profitant peu de l'exemple de son père, Charles II cassa comme lui plusieurs parlements, voulut gouverner seul et s'entoura de ministres corrompus. 

Avide de plaisirs, il employa toutes sortes de moyens pour se procurer de l'argent, vendit à Louis XIV Dunkerque, et reçut pendant longtemps une pension de ce monarque. Le mécontentement excité par sa conduite donna naissance au parti des whigs, opposé à celui des tories (Tories et Whigs), et à plusieurs conspirations, qui devinrent à leur tour l'occasion d'exécutions sanglantes : on cite dans le nombre la conspiration de Rye-House, suivie du supplice de lord Russell et d'Algernon Sidney. La peste (1665) et l'incendie de Londres (1666) ajoutèrent encore aux malheurs de cette époque. On doit à ce prince la fondation de la Société royale de Londres (1660); son règne est remarquable par les progrès de la littérature, mais plus encore par la libération des moeurs qui s'étendit de la cour dans toutes les classes de la société. Charles ne laissa pas d'enfants et eut pour successeur son frère Jacques II.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.