.
-

(1) Cérès

Astéroïde / Planète naine

L'astéroïde Cérès vu à une distance de 4400 km.
Cérès photographié par la sonde Dawn.
© 2015, NASA, JPL-Caltech, UCLA, MPS/DLR/IDA 
Cérès (astéroïde).
Cérèsest le plus gros astéroïde connu, avec un diamètre moyen de 948 kilomètres. Il contient à lui seul 25%  de la masse représentée par l'ensemble des corps de la ceinture principale. Sa composition de surface est similaire à celle des météorites appelées chondrites carbonées. C'est aussi le premier des objets de la ceinture d'astéroïdes à avoir été découvert. Il l'a été par Giuseppe Piazzi le 1er janvier 1801. Sa connaissance s'est considérablement accrue grâce les données recueillies par la sonde automatique Dawn qui s'est placée en orbite autour de Cérès en 2015 après avoir visité Vesta en 2011.

Cérès, circulant en moyenne à 476 millions de kilomètres du Soleil (2,77 UA) accomplit sa révolution en 4,6 ans (1862 jours). Sa période de rotation est de 9,075 heures. Son axe de rotation est incliné de seulement 4°.

Bien que moins dense qu'elles, Cérès ressemble davantage aux planètes telluriques qu'aux autres objets de la ceinture d'astéroïdes. La croûte de Cérès est rocheuse et poussiéreuse avec de gros dépôts de sel. (Les sels de Cérès sont constitués de différents minéraux comme le sulfate de magnésium). La taille et l'aplatissement aux pôles de Cérès suggèrent indirectement une structure interne différenciée, et en tout cas hétérogène. Cette structuration interne reste très hypothétique. Cérès pourrait avoir un noyau solide et un manteau fait de glace d'eau. Cérès pourrait même contenir jusqu'à 25% d'eau. 
-

Structure interne de Cérès. L'intérieur de Cérès. - Avec 950 km de diamètre, la planète naine Cérès est le plus grand objet de la principale ceinture d'astéroïdes du Système solaire. Les astronomes pensent qu'elle est est différenciée, c'est-è-dire qu'elle possède une structure interne en couches superposées. Un manteau composé de glace d'eau pourrait entourer un noyau rocheux.

On observe à la surface de Cérès d'innombrables petits et jeunes cratères. Aucun ne dépasse les 280 km. L'absence de cratères de dimensions supérieures pourrait être due à la présence de couches de glace juste sous la surface, si bien que les plus anciennes structures de la surface pourraient avoir été gommées au cours du temps, éventuellement sous l'effet d'un cryovolcanisme qui aurait existé dans le passé.

Cérès a une atmosphère très ténue et il y a des indications qui montrent qu'elle contient de la vapeur d'eau. Cette vapeur pourrait être produite par des volcans de glace encore actifs ou par de la glace près de la surface se sublimant (passant du solide au gaz) au contact du vide spatial.

-
Cérès (le cratère Occator).
Occator et Cerealia Facula. - Dawn a révélé environ 130 points lumineux (facules) mystérieux, principalement associés à des cratères d'impact dispersés autour de la surface autrement e Cérès. Le plus brillant est près du centre du cratère Occator de 90 kilomètres de large. Cerealia facula, pour sa part, a une quinzaine de kilomètres de diamètre, et l'on pense qu'elle est composée d'hexahydrite, un type de sulfate de magnésium. La brume signalée à l'intérieur d'Occator suggère également que le matériau salé pourrait être laissé sous forme d'un mélange de sel et de glace d'eau se sublimant en arrivant à la surface. (Crédit : NASA, JPL-Caltech, UCLA, MPS/DLR/IDA).
 -
Ahuna Mons, volcan de Cérès.
Ahuna Mons, un volcan de glace. - Le mont Ahuna est un gigantesque dôme volcanique, haut de 4 km, d'un diamètre de 17 km, et qui s'élève au dessus de la surface de Cérès. Sa physionomie est assez singulière : on ne voit sur ses flancs aucun cratère ancien, seulement des stries verticales récentes. Elles résulteraient d'une coulée de boue (le même matériau que les facules brillantes) venue des profondeurs de Cérès et qui se serait figée rapidement après avoir surgit à la surface. Ce processus, très similaire à à la remontée des panaches de magma qui forment les volcans terrestres doit s'être déroulé à des températures inférieures à 0°C. On parle ici de volcanisme froid ou cryovolcanisme. (Crédit : Dawn Mission, NASA, JPL-Caltech, UCLA, MPS / DLR / IDA).
 
.


[Constellations][Système solaire][Dictionnaire cosmographique]

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2020. - Reproduction interdite.