.
-

Cayley

Arthur Cayley est un mathématicien et avocat né à Richmond (comté de Surrey, en Angleterre) le 16 août 1821, mort en 1895. Il a fait ses études au King's College de Londres et au Trinity College de Cambridge, et a pris le grade de bachelor of Arts en 1842. Il a ensuite étudié le droit et exercé, à partir de 1849, la profession de conveyancer (sorte de notaire). Mais l'étude des mathématiques l'a de tout temps presque entièrement absorbé et, en 1863, il a résigné avec empressement ses fonctions judiciaires pour aller occuper à l'université de Cambridge une nouvelle chaire de mathématiques. 

Il a été membre de la Société royale de Londres, de la Société royale astronomique, qu'il a présidée en 1872-73, de la Société philosophique de Cambridge et de la Société mathématique de Londres, correspondant de l'Académie des sciences de Paris (1863) et de diverses autres sociétés étrangères, docteur en droit des universités d'Oxford (1864) et de Dublin (1865), docteur ès-sciences honoraire de l'université de Leyde (1875). La Société royale de Londres lui a décerné en novembre 1882 la médaille Copley. Il a été président du congrès annuel de la British Association tenu à Southport en 1883.

Ses principaux efforts ont porté sur les déterminants, les équations différentielles, les fonctions elliptiques et leurs applications à l'étude des courbes. Cayley, aujourd'hui surtout connu pour avoir été l'inventeur de la théorie des matrices, aura été au total l'un des mathématiciens les plus féconds du XIXe siècle. II n'a publié à part qu'un ouvrage : Elementary treatise on elliptic functions (Cambridge et Londres, 1878, in-8); mais il a produit, depuis 1841, plus de 700 mémoires de mathématiques pures et d'astronomie. (Léon Sagnet).



En bibliothèque. - La liste des 525 mémoires antérieurs à 1874 se trouve dans le catalogue de la Société royale de Londres (Royal Society, Catalogue of scientific papers, t. 1 et VII; Londres, 1867 et 1817, in-8.). Ils ont été insérés dans les recueils suivants (les dates entre parenthèses sont celles des premières publications) - Cambridge mathematical Journal (1841), Philosophical Magazine (1843), Journal de Liouville (1844), Journal de Crelle (1845), Cambridge and Dublin mathem. Journal (1846), Cambridge philos. Soc. Transactions (1849), Nouvelles annales de mathématiques (1849), Philosophical Transactions (1852), Royal Society Proceedings (1856), British Assoc. Reports (1857), Quarterly Journal of mathematics (1857), Annali de Tortolini (1857), Irish Acad. Proceedings (1857), Astronom. Soc. Memoirs (4859), Mathematical monthly (1859), Astronom. Soc. monthly Notices (1860), Comptes rendus de l'Acad. des Sciences de Paris (4861), Manchester philos. Soc. Memoirs (1862), Cambridge philos. Soc. Transactions (1866), London mathem. Sac. Proceedings (1866), Messenger of mathematics (1866), Edinburgh Royal Soc. Transactions (1869), Mathem. Annalen de Clebsch (1869).
.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.