.
-

Cambronne (P. J., baron de). - Général français, né en 1770 à Saint-Sébastien près de Nantes, mort en 1842, s'enrôla en 1792 fit avec distinction les campagnes de la République et de l'Empire, mérita d'être proclamé, après la mort de La Tour d'Auvergne, Premier grenadier de France, fut fait général en 1813, après le combat d'Hanau, devint major de la garde impériale en 1814, accompagna Napoléon à l'île d'Elbe, revint avec lui en 1815, commanda l'avant-garde de sa petite armée, et prit une grande part à la bataille Waterloo, où il commandait une division de la vieille garde. Quoique sa division fût presque entièrement détruite, il refusa opiniâtrement de se rendre, en faisant, dit-on, cette réponse célèbre : La garde meurt et ne se rend pas; il tomba néanmoins aux mains des Anglais, agrès avoir été laissé pour mort sur le champ de bataille. Traduit en 1816 devant un conseil de guerre, il fut absous à l'unanimité. Nantes lui a érigé une statue, inaugurée en 1848. 

On a contesté la réponse qui a illustré Cambronne : s'il ne la prononça pas textuellement, il en dit le sens dans le langage énergique du soldat.

.


Dictionnaire biographique
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.