.
-

Boèce (Anicius Manlius Torquatus Severinus Boetius, dit) philosophe latin, né vers 470 à Rome, mort en 525 à Pavie. Il fit ses études à Rome, puis à Athènes. A son retour, il fut élevé trois fois au consulat (en 487, 510 et 511) par Théodoric, roi des Goths . Mais des ennemis trouvèrent le moyen  lui faire perdre la confiance de Théodoric. Des remontrances qu'il adressa à ce dernier, au sujet des exactions des receveurs des deniers publics, furent le prétexte de sa disgrâce. Un décret du sénat le déclara coupable de trahison; renfermé dans une prison, il fut mis à mort en 525. Ses biens, dont la confiscation avait été prononcée, furent rendus à sa veuve par la reine Amalasonte qui fit relever ses statues. Boèce fut l'écrivain et le philosophe le plus distingué de son temps. Il avait embrassé la doctrine d'Aristote, et commenté ses ouvrages; il avait aussi composé des traités de théologie et de mathématiques.


En librairie - Ouvrages de Boèce :  La consolation de la philosophie (trad. Jean-Yves Guillaumin), Belles-Lettres, 2002. - Courts traités de théologie, Le Cerf, 1991.

Jean-Yves Guillaumin, Boèce, Institution arithmétique, Les Belles Lettres, 1995. - Jules Isaac, Le Peri Hermeneias en Occident, de Boèce à saint-Thomas, Vrin.

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.