.
-

Archytas de Tarente

Archytas est un philosophe pythagoricien, né à Tarente vers  440 ou 430 av. J.-C., mort vers 360. Il  était disciple de Philolaüs, contemporain et ami de Platon, qui le connut pendant son voyage en Italie et entretint un commerce de lettres avec lui. Il avait composé de nombreux ouvrages dont il ne reste que des fragments. Il fut à la fois mathématicien, astronome, homme d'État, général.

Il est resté célèbre par un grand nombre d'inventions qui lui ont été attribuées, telles que la vis, la poulie, la crécelle, le cerf-volant. Il avait construit une colombe volante dont toute l'antiquité a parlé avec admiration. Comme tous les pythagoriciens, Archytas s'était adonné aux mathématiques; c'est lui qui a résolu le problème des deux moyennes proportionnelles pour arriver à la duplication du cube.  On lui doit aussi une réflexion sur les paradoxes de l'infini

En philosophie, il distinguait deux domaines : celui de l'intelligence et celui de l'opinion; la raison est juge dans le premier et la sensation dans le deuxième; mais c'est toujours l'intelligence qui, en dernière analyse, juge de la vérité des choses et découvre la loi. Après avoir déterminé ce qui juge, ce qui est jugé et la loi, il faut encore chercher la cause. Mais il faut auparavant avoir pris une exacte connaissance de l'essence des choses, car, dit Archytas,

" personne n'a jamais su le pourquoi d'une chose avant de savoir ce qu'elle est ". 
Il mourut dans un naufrage sur les côtes de l'Apulie : Horace rappelle cette mort dans une de ses Odes (I, 28). 

Il ne reste de ses ouvrages que de très courts fragments (recueillis par Meiners, Histoire des sciences chez les Grecs, III, ch. v; par Orelli, dans les Opusc. Graecorum, et publ. séparément par Hartenstein, Leipz. 1833). On a sous son nom un traité de la Nature des universaux, publié par J. Camerarius, Leipzig, 1564, et dont l'authenticité est douteuse. 

Archytas n'était sans doute pas moins remarquable comme homme d'Etat puisque ses concitoyens le placèrent sept fois à la tête de leur ville.

En résumé, Archytas a laissé une telle renommée que nous ne pouvons nous empêcher de reconnaître en lui une des plus vastes intelligences de la Grèce, égale, sinon supérieure, à celle de Démocrite ou de Pythagore. (G. Fonsegrive).

.


Dictionnaire biographique
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2012. - Reproduction interdite.