.
-

Thor

Thor est un  des principaux dieux scandinaves. C'est le plus puissant des Ases, fils aîné d'Odin et de Frigga. Il est  le dieu de la force, de la guerre et des combats, de l'air et du tonnerre.  C'est lui qui distribue les saisons, excite ou apaise les tempêtes. Son épouse Sif lui a donné deux fils : Mgni (Force) et Modi (Courage). 

Thor habite Troudouangour ou Trudwanger (c.-à-d. Asile contre la peur) et dans ce pays imaginaire il a un palais (nommé Bilskirnir) composé de 450 salles.
-


Thor combat les géants.
(Tableau de Marten Eskil Winge, 1872).

Thor paraît avoir été le grand Dieu de tous les peuples du Nord; on le retrouve dans la mythologie germanique, celtique, laponne, finnoise, etc. Son nom sert encore pour désigner le Dieu des Tchouvache chrétiens, et dans plusieurs autres langues de la Sibérie.  

On a voulu reconnaître son nom dans le Torngarsuk des Groënlandais et dans le Taranis des Gaulois. César parle de Thor comme du Jupiter scandinave, et l'on peut d'ailleurs noter que le jeudi, ou  jour de Jupiter, lui était égament consacré : le nom que porte encore actuellement ce jour dans quelques langues du Nord (Thordag, Donnerstag, Thursday, etc.) rappelle le sien.

Tous les ans, au mois de janvier, qui portait soi nom (Thora), on lui sacrifiait 99 hommes, autant de chevaux, de chiens et de coqs. 

Attributs.
Il a trois attributs ou objets précieux :

• Le premier est le marteau Mjöllnir ou Mjolner, forgé par des Nains, et que les Géants de la gelée et ceux des montagnes reconnaissent quand ils le voyaient lancé contre eux dans les airs; parce que souvent le dieu a brisé de cette massue la tête de leurs pères et de leurs parents.  Symbole de l'éclair, ce marteau est garni d'un manche très court, et ne servait pas à frapper, comme on l'a cru quelquefois; Thor le lançait de loin, comme au Moyen âge les chevaliers lançaient leur massue. Ce marteau revient de lui-même dans la main de Thor, quand il l'at lancé. 

• Le second objet précieux est le baudrier de le vaillance; lorsqu'il s'en ceint, ses forces sont augmentées de moitié. 

•Le troisième consiste en des gants de fer, dont il ne peut se passer quand il veut prendre le manche de son marteau foudroyant.

Ajoutons que le taureau, emblème de la force, lui était consacré

Représentations de Thor.
On le représentait à la droite d'Odin, avec les traits sévères de l'âge mur et une longue barbe, une massue ou un sceptre à la main, la couronne sur la tête, monté sur un char traîné par deux boucs, deux boucs de bois, avec un frein d'argent, et nommés Grince-Dents et Dents-Luisantes. 

Mythologie.
Regardé comme une divinité favorable, comme le protecteur des humains contre les attaques des mauvais génies et des géants, Thor fut souvent exposé à des prestiges, à des pièges, à des épreuves, à des persécutions du mauvais principe; qui ont assez de rapport avec les travaux d'Héraclès

Il cessait de poursuivre de son tonnerre les Throldes ou dieux des indigènes, qui s'étaient, ainsi que ces derniers, réfugiés dans les montagnes.  De temps en temps, il eut à livrer de furieux combats contre le grand serpent, monstre engendré par le mauvais principe, et l'ennemi des dieux et des humains. Mais il n'en triomphera parfaitement qu'au dernier jour, lorsqu'après avoir, en le foudroyant, reculé de neuf pas, il le détruira pour jamais. 

Cependant Thor lui-même doit tomber mort, étouffé par les flots de venin que le monstre vomira sur lui; ses deux fils, Mgni et Modi, lui survivront, et après la destruction du monde par le feu, ils habiteront de nouveau les plaines d'Ida.

Le Thor de la mythologie norvégienne.
Les Norvégiens faisaient de Thor un ancien roi du Jutland, et en même temps un pontife qui donna son nom au premier mois de l'année. Il était fils de Snaer (la neige), petit-fils de Frost (les frimas ), qui était lui-même fils de Kare, roi des vents, et petit-fils de Forniotr, l'ancien ou le père des âges. Thor avait une fille nommée Goé ou Goejé, qui lui fut ravie pendant qu'il était occupé à un sacrifice solennel; c'est en mémoire de cet événement dlue le second mois s'appelle Goejé. Nor et Gor, frères de Goejé se mirent à la recherche de leur sour, et c'est à cette occasion qu'ils conquirent la Norvège. (A. Migne / A19).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2019. - Reproduction interdite.