.
-

Priam

Priam, Priamus (personnage de la mythologie grecque), dernier roi de Troie selon l’Iliade, fils de Laomédon. On ne s'accorde pas sur le nom de sa mère; Strymo, Rhoeo, Thoosa, Placie, Zeuzippe, Leucippe figurent tour à tour avec ce titre. Il se nommait dans son enfance Podarcès. 

Lorsque Héraclès se vit frustré par Laomédon de la récompense promise au sauveur d'Hésione, le jeune fils du monarque s'opposa à cette injustice; aussi le héros l'épargna-t-il; il lui rendit même le trône de son père. D'autres disent qu'emmené en Grèce et fait prisonnier, il fut racheté par Hésione de là son nom de Priam (de priamai = racheter). 

Uni à Arisbé, dont il eut Aesacus, il la répudia pour épouser Hécube, qui le rendit père de dix fils, Hector, Pâris, Déiphobe, Hélénus, Pammon, Polilès, Antiphus, Hipponoüs, Polydore, Troïle; et de quatre filles, Créüse, Laodice, Polyxène et Cassandre. Suivant Apollodore, Priam eut des fils de plusieurs autres femmes, à savoir : Mélanippe, Gorgythion, Philaemon, Hippothoüs, Glaucus, Agathon, Chersidemas, Évagoras, Hippodamas. Nestor, Atas, Doryclus, Lycaon , Dryops, Rias, Chromius, Astygonus, Télestas, Evandre, Cébrionès, Mélius, Archémaque, Laodocus, Échéphron, ldoménée, Hypérion, Ascagne, Démocoon, Arrhétus, Déloptès. Clonius, Échemon. Hypirochus, Aegéonée, Lysithoüs et Polymédon; et quatre filles, Méduse, Médésicaste, Lysimaque et Aristodème. Suivant Homère, il avait cinquante fils, dont dix-neuf nés d'Hécube. On lui donne aussi le même nombre de filles. 

Avant la guerre de Troie, il prit part à une expédition des Phrygiens contre les Amazones. Lorsque les Grecs arrivèrent devant les murs de sa capitale, Il était déjà très avancé en âge et ne prenait plus part aux exploits des guerriers. On le voit, dans l'Iliade, apparaître une seule fois sur le champ de bataille pour régler les conditions du combat entre Pâris et Ménélas. Après la mort d'Hector, il se rendit, sous la conduite d'Hermès, dans la tente d'Achille, afin de redemander le corps de son fils.

Homère ne fait aucune mention de la fin de ce vieux monarque, aussi faible que bienveillant; les auteurs postérieurs rapportent que, après le sac de la ville, couvert d'une armure qui opprimait son corps affaibli par l'âge, il fut entraîné par Hécube au pied de l'autel de Zeus Hercée; il vit mourir là son fils Politès, égorgé par Néoptolème (Pyrrhus), et périt lui-même de la main de ce farouche guerrier.

Priam. - Fils de Polités et compagnon d'Énée.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2011. - Reproduction interdite.