.
-

Moloch. - Ce nom, qui signifie roi dans toutes les langues sémitiques appliquait également à la principale divinité qu'adoraient les Phéniciens et les Carthaginois (Religion phénicienne). On a dit que sous ce nom les peuples dont nous venons de parler adoraient la planète Saturne. Si l'on en croit les auteurs Romains, soupçonnables de partialité, on immolait à ce dieu des enfants vivants, le plus souvent en les faisant brûler sur l'autel, ou dans les flancs même de la statue qui représentait cette horrible divinité. Bien que ce culte dût être particulièrement en exécration aux descendants d'Abraham, comme les Ammonites et les Juifs, les premiers ne cessèrent jamais de le tenir en grand honneur, et les seconds adoptèrent parfois ce culte. Salomon bâtit un temple à Moloch sur le mont des Oliviers, et Manassès lui consacra son fils en le faisant passer à travers les flammes allumées sur l'autel du dieu.

Les statuettes de bronze que reproduit la figure ci-dessous représentent sans doute ces grandes images de Moloch dans le corps desquelles, après l'avoir fait rougir, on introduisait les victimes humaines, les prêtres, rangés à l'entour cherchaient à étouffer, par le son des tambours et d'autres instruments bruyants, les cris et les hurlements des malheureux sacrifiés.


Idoles de bronze de Moloch,
d'après deux statuettes du cabinet Cagliari, Sardaigne.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.