.
-

Mélusine

Mélusine, fée ou sirène mythique de la France centrale, célèbre dans les romans de chevalerie et dans les traditions du Poitou, descendait selon les légendes, d'un certain Êlénas, roi d'Albanie. Elle épousa Raymondin de Forez (ou Raymond de Poitiers), premier seigneur de Lusignan en Poitou, et devint la tige des maisons de Lusignan, de Luxembourg et de Bohème.

On l'appela d'abord la Mère des Lusignan, et, par corruption, Mère Lusigne, Merlusine et enfin Mélusine. Elle était, disait-on, changée tous les samedis en serpent, pour avoir donné la mort à son père; par les gémissements, les sifflements et les cris lugubres qu'elle faisait entendre alors, elle prédisait les malheurs qui menaçaient ses descendants. 

Son mari, l'ayant un jour aperçue dans sa métamorphose, l'enferma dans un souterrain de son château de Lusignan ou dans une tour, où elle est depuis restée emprisonnée. Elle ne se laissa plus voir que sur une haute tour du château, où elle paraissait en vêtements de deuil lorsque quelqu'un de la famille devait mourir.

On attribuait à cette fée la construction des châteaux de Lusignan, de Parthenay, de Morvant, de Vouyant, de Marmande, d'Issoudun, etc. (A19).



En bibliothèque - Cette légende fut traitée par Jean d'Arras (1387), dont le roman fut imprimé en 1478. Il fut mis en vers par Couldrette en 1401 et traduit en allemand en 1456 par Thüring de Ringoltingen. Ce devint un des livres les plus populaires de l'Allemagne imprimé dès 1474 à Strasbourg.

- J. Kohler, Der Ursprung dur Melusinensage, Leipzig,1895.

En librairie - J. d'Arras, Mélusine, Livre de Poche, 2003. - Alain Guillerm, A la poursuite de Mélusine, In Octavo, 2003. - L'Histoire de Mélusine (reprise de l'édition Jacques Oudot, 1699), Phénix, 2001. - Thüring de Ringoltingen, La Mélusine et autres récits, Honoré Champion, 1999. - Coudrette, Roman de Mélusine, Flammarion (GF), 1993.

Malek, Histoire de Mélusine (Fortune d'un roman chevaleresque en Pologne et en Russie), Presses de l'université de Paris-Sorbonne, 2003. - Yvan Goll et Alain Montandon, Mélusine, Presses universitaires de Clermont-Ferrand, 2001. Claude-Louis Combet, Le Roman de Mélusine, Albin Michel, 2000. - Jean Markale, Mélusine, Albin Michel, 2000.  - Jeanne-Marie Boivin, Proinsias Maccana et al., Mélusines continentales et insulaires (actes colloque Paris XII), Honoré Champion, 1999. Jacqueline Kelen, Les femmes éternelles (Antigone, Dulcinée, Nausicaa, Mélusine, Pandore, Pénélope, Juliette...), Anne Carrière, 1998.  - Claude Lecouteux et Jacques Le Goff, Mélusine et le Chevalier au Cygne, Imago, 1998. - Collectif, Mélusine, Stock, 1991. - Laurence Harf-Lancner, Les fées dans la littérature française au Moyen âge (Morgane, Mélusine), Honoré Champion, 1991. - De la même, Fées au Moyen âge, Slatkine.

Pour les plus jeunes : Claire Renaud et Elisabeth Schlossberg, Mélusine n'aime pas Halloween, Fleurus (coll. J'aime la vie),  2003. - Hervé Le Gall et Michel Cordeboeuf, La fée Mélusine, Bastberg, 2000. - Michèle Perret, La légende de Mélusine, Père Castor, 1999. - Yvon Mauffret, Bien joué, Mélusine!, Rageot, 1999. Balland, Quella-Guyot, Mélusine, fée serpente, Geste (BD).

 
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.