.
-

Flagellants. - Pénitents qui allaient en procession par les villes, nus jusqu'à la ceinture et armés d'un fouet dont ils se flagellaient publiquement en chantant des cantiques, pour expier leurs péchés. On les nommait aussi Blancs-battus, parce qu'ils portaient une sorte de manteau blanc. Les premiers Flagellants apparurent au XIe siècle. Saint Pierre Damien fut un des plus ardents à les propager. En 1268 ils formèrent une véritable secte, et Reinier, dominicain de Pérouse, fut déclaré leur chef. La peste qui désola l'Allemagne en 1348 redoubla leur ferveur, et ils se multiplièrent, malgré les censures du clergé. En 1574, le roi de France, Henri III, s'enrôla dans cet ordre avec toute sa cour. Il n'y a pas deux siècles qu'on trouvait encore de ces fanatiques en Italie et dans le midi de là France. J. Boileau a écrit en latin une Histoire des Flagellants (Paris, 1700), traduite en français par l'abbé Grenat, 1701.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.