.
-

Le roi Arthur

Arthur ou Artus. - Roi légendaire de la Grande-Bretagne au VIe siècle, fameux dans les romans de la Table-Ronde. La vie de ce personnage est tellement mêlée de légendes que son existence même est problématique. Selon les traditions, il était fils naturel d'Uther, pendragon ou chef des Bretons; il réussit avec l'aide d'un autre personnage imaginaire, de l'enchanteur Merlin, qui lui donna une épée magique (Excalibur), à se faire reconnaître pour chef vers 516, vainquit les Anglo-Saxons, les Pictes les Écossais, soumit l'Irlande, se signala par mille exploits sur le continent même, épousa la belle Ginevra, Guenièvre ou Geneviève sa parente; rétablit le Christianisme; institua l'ordre si célèbre des Chevaliers de la Table-Ronde, où brillaient Perceval, Lancelot, Gauriel, Tristan, ses compagnons d'armes, et périt sur un champ de bataille vers 542, après un règne glorieux (La Légende d'Arthur). 

Chasse du roi Arthur.
Le nom d'Arthur s'attache aussi à plusieurs chasses fantastiques, et des récits populaires racontent pourquoi il en est devenu le coryphée.

Dans le département des Landes, et plus largement en Gascogne, les gens de la campagne racontaient qu'ils avaient souvent entendu dans l'air, soit le jour, soit la nuit, le son du cor, des jappements de chiens et des cris de chasseurs. Pour eux, lorsque cela arrive, c'était le roi Arthur qui était en chasse. Pourquoi le roi Arthur est-il en chasse au milieu des nuages? Le voici : Ce prince assistait à la messe un jour de fête solennelle (on cite Pâques); mais on vint le prévenir qu'un sanglier monstrueux s'était montré dans le voisinage (on dit aussi qu'il entendit, au moment de la consécration, les aboiements de sa meute qui avait lancé un sanglier) et alors, sans respect aucun pour la sainteté de la cérémonie, il saisit un épieu, sortit de l'église et courut vers l'endroit où on lui avait dit que la bête se trouvait. Mais , mais à peine fut-il dehors que le vent l'emporta dans les nuages avec ses chiens, ses chevaux et ses valets qui sonnaient de la trompe; Dieu, irrité de ce sacrilège, pour punir le coupable, l'aurait condamné chasser de toute éternité, mais en vain, dans les plaines de l'air. Il y chassera jusqu'au jour du Jugement dernier, et il a grand-peine à attraper une mouche tous les sept ans. 
(Une légende basque attribue le même sacrilège au roi Salomon).

Le thème de la chasse d'Arthur présente une autre variante en Bretagne. En Ille-et-Vilaine, Arthur était un seigneur qui fit courir ses chiens le jour de Pâques : suivant d'autres, entendant ses chiens mener, il quitta l'église au moment où sonnait le Sanctus; dans le pays de Fougères ou dit qu'Artu sortit, à ce même instant solennel, en entendant sa meute courre un lièvre, et qu'il se mit à exciter ses chiens; il arriva à l'extrémité de la forêt où il y a un rocher à pic de plus de cent toises et il voulut s'arrêter; mais une force irrésistible le poussa en avant. Le lièvre, parvenu au bord, prend son étau et continue à courir dans l'espace; la meute et le chasseur, au lieu de tomber, poursuivent leur course en ligne droite sans toucher terre, et, depuis, le chasseur est condamné à courir dans les régions aériennes, jusqu'à la fin du monde, à la suite de ce lièvre qu'il ne parviendra jamais à atteindre.
-

Roi Arthur.
Le roi Arthur représenté par des artiste du XIXe siècle. En haut, à gauche, une illustration de The Faerie Queene de Edmund Spenser; au-dessous, Arthur et Excalibur, par Edward Coley Burne-Jones; à droite, le Roi Arthur de Charles Ernest Butler.

Dans le Lauraguais, à Vieillevigne, on dit voir chaque année passer le roi Arthur avec sa meute de chiens blancs, pendant le mois de septembre ou d'octobre, à l'époque des vendanges, par un temps calme et lorsqu'il fait soleil; il commence à apparaître aux côteaux des Selves et disparaît sur le côteau d'Escoyolis. Ici encore, il est condamné à chasser perpétuellement, pour avoir quitté la messe au moment de l'élévation pour poursuivre un lièvre.

Dans le Maine, la chasse Artu est généralement conçue comme le passage de démons transportant à travers les airs le corps d'un réprouvé. Suivant quelques paysans, la chasse Arthur, lorsqu'elle fait un bruit plein de désordre et de confusion, n'est autre chose que le sabbat des sorciers.

La chasse d'Arthur touche parfois la terre. Il mène, par exception, sa chasse dans les collines du Lauragais. En général c'est pour peu de temps. On croit ainsi dans le pays fougerais que les chiens de la Chassartue ne peuvent rester sur terre plus de cinq minutes, lorsqu'ils s'y posent, et cela leur arrive toutes les lunes seulement, c'est-à-dire treize fois par an. Selon certains croyances, il existe même de faire se poser le chasseur fantastique et de le faire repartir : en Haute-Bretagne, par exemple, on force la chasse Arthur à descendre du ciel en se signant à rebours; en faisant le signe de croix ordinaire, on l'oblige a remonter. (P. Sébillot).



Marc Rolland, Le Roi Arthur, un mythe héroïque au XXe siècle, Presses universitaires de Rennes, 2004.

La deuxième moitié du XXe a connu une très nette résurgence d'écrits en tout genre consacrés aux vieilles légendes arthuriennes de la matière de Bretagne. Sous la forme du roman historique, les auteurs arthuriens ont cherché à concilier des tendances apparemment opposées. Il fallait conserver au héros visionnaire sa dimension légendaire tout en le restituant à une époque historique précise. (couv.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006 - 2011. - Reproduction interdite.